Featured post

The Non-Negotiable Gospel - Book Review

 Dave Hunt, 1999, 45 pages Publisher: The Berean Call; Second Edition (April 25, 2007) Buy it on Amazon and Good Reads . Blurb...

Saturday, 4 June 2016

Aberrations sur réseaux sociaux



Lundi dernier, je suivais les actualités de mon facebook. Une vidéo attendrissante montrait trois adorables petites filles accueillant joyeusement des éboueurs, sous le regard amusé de leur mère. C’était aux États-Unis. La vidéo suivante s’est mise en marche automatiquement. Je m’attendais à une autre belle histoire. Hélas, le côté obscure de facebook resurgit. Consternée, les yeux fixés sur l’écran de l’iPhone, je regardais.
Une scène révoltante se déroulait en Asie dans un train. Du sang rouge vif dégoulinait de la tête d’une femme. Son bras aussi était ensanglanté. Impossible de voir son visage. Un homme était penché sur elle. Ses puissantes mains écrasaient le visage de la femme contre un siège. Les gouttes de sang coloraient le sol. Mais qui était l’agresseur? Son compagnon? Un ami? Un membre de sa famille? Son pire ennemi? Ils étaient visiblement assis ensemble avant le drame.

 J’étais sidérée! Personne n'intervenait! Une vingtaine de personnes observaient la scène. Paisiblement assis sur leur siège, certains riaient! Tous étaient indifférents aux cris de détresse de la dame. Tout-à-coup des téléphones portables brandirent à l’unisson. Des avides caméras filmaient l’animosité du bourreau. Les spectateurs se demandaient « combien de J’aime aurais-je sur ma page Facebook, aujourd’hui? »


Mon cœur saigne pour la malchanceuse, sans défense. Mais où va notre monde? Le digital l’aurait-il emporté sur la raison? J’ai arrêté de visionner la scène après quelque secondes. C’était insoutenable, vraiment triste. L’engouement du commérage, du voyeurisme sur les réseaux sociaux, désensibilise le commun des mortels. Les films et jeux vidéo violents ont ruiné la compassion de plusieurs. L’injustice est devenue monnaie courante dans ce monde de ténèbres. L’image de la victime abusée, humiliée, me hante continuellement.

Seigneur je prie pour cette femme. Je prie que quelqu’un l’ai aidé. Je prie que tu consoles son cœur et panses ses blessures. Je prie que tu amènes son bourreau à la raison. Je pries que tu sauves leur âme. Un jour, ils auront à te rendre compte pour cette scène, les spectateurs inclus. Je prie aussi que tu m’éloignes du sadisme digital. De l’envie de voir de plus en plus de choses perturbantes. « Le séjour des morts et l'abîme sont insatiables; De même les yeux de l'homme sont insatiables. » - Proverbes chapitre 27 verset 20.

By Benebr

No comments:

Post a Comment