Featured post

The Non-Negotiable Gospel - Book Review

 Dave Hunt, 1999, 45 pages Publisher: The Berean Call; Second Edition (April 25, 2007) Buy it on Amazon and Good Reads . Blurb...

Monday, 26 June 2017

VÉRITÉ BIBLIQUE - CAUCHEMAR POUR LES CHRÉTIENS CHARNELS (1ère partie)




 En France
En 2004, trois ans après avoir donné ma vie au seigneur Jésus ; je me suis mise à fréquenter une église Évangélique - Baptiste. Les pasteurs prêchaient selon la Bible. Nous avions un nouveau pasteur tous les deux ans. Ceci afin d’éviter de biaiser leur prédication. Cette église insistait vraiment sur l’impartialité et l’intégrité des dirigeants spirituels.


Les chrétiens y étaient fervents et disciplinés. Ils cherchaient à plaire à Dieu en obéissant à sa parole. Avec hardiesse, ils étudiaient leur Bible régulièrement. Ils s’efforçaient de marcher dans la sainteté. Ils aimaient vraiment le seigneur. La discipline de l’église était stricte. Je n’étais pas complétement d’accord avec la doctrine. Mais aucune assemblée n’est parfaite. Et le Saint-Esprit agissait puissamment parmi les croyants. Dieu opérait des miracles et des délivrances.


Je me rappelle d’un enseignement sur l’apostasie spirituelle :
2 Timothée 4:3-4
« Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. » (Bible – Louis Segond)


Ce verset m’a beaucoup intrigué. S’agissait-il d’une prophétie? Que j’étais naïve! Je pensais que toutes les églises vivantes (évangéliques, pentecôtistes, charismatiques, baptistes, etc.) étaient composées de chrétiens nés de nouveau. Je veux dire de véritables disciples du Seigneur Jésus-Christ. Des baptisés du Saint-Esprit. Quelle erreur! J’ai découvert qu’il y a plus de loups à l’église que dans la bergerie. C’est triste.


L’évangile sans la puissance d’en-haut
Mais ce verset a pris tout son sens dès mon arrivée à Winnipeg (Canada). Ici, certains « chrétiens » se sont moqués de moi, de ma discipline spirituelle et de mon style de vie. La Bible dit que je suis devenue une nouvelle créature en Christ. D’où l’expression ‘nouvelle naissance’. Bref, après ma conversion à Jésus-Christ, j’ai arrêté certaines pratiques. Or j’ai noté que ces chrétiens continuaient de vivre dans le péché.  Ils étaient sans gêne dans leur désobéissance.

 1 Corinthiens 15 :33 « Ne vous y trompez pas: les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs. »
 

Mais Dieu est fidèle. Le Saint-Esprit m’a soutenu jusqu’à la fin ! Il m’a aidé à fuir la tentation, à me soumettre à son autorité pour résister au diable. Alors j’ai pris la poudre d’escampette.


Selon un proverbe ivoirien : « la vérité rougit les yeux mais ne les casse pas ». Je n’ai pas encore vu l’Esprit Saint en action dans les églises que j’ai fréquentées à Winnipeg. Normal, puisque les pasteurs ne parlent pas de la troisième personne de la trinité. Qui pourtant a joué un rôle crucial parmi les premiers disciples de Jésus-Christ, après son ascension.

Je trouvais dommage d’entendre les pasteurs dire « nous invitons le Saint Esprit». Alors que le Saint-Esprit avait plié bagage depuis belle lurette. En effet, lorsque la majorité des croyants vivent dans le péché, leurs prières ne montent pas vers Dieu. Ces congrégations sont spirituellement mortes. C’est une tragédie pour le corps de Christ.

 
colourful_design_web.li (modifié par Bénébr)

 
J’ai même l’impression d’avoir régressé spirituellement. En France, mon église était comme une « université » spirituelle. On avait des enseignements très profonds. Notre discipline était excellente. On étudiait notre Bible. Et Dieu nous parlait. Ici, c’est comme si j’étais de retour à la crèche. On veut m’apprendre des choses que je sais déjà. Franchement c’est trop relou!


La frustration et le découragement étaient mes alliés. J’ai changé d’église trois fois en moins de 2 ans. Je cherchais une église où le Saint-Esprit manifestait sa gloire. Mais le Seigneur m’a fait comprendre que je ne pouvais pas continuer ainsi. Les miracles sont sensés nous suivre et non l’inverse. À bout de souffle, j’ai arrêté d’aller à l’église pendant six mois! Et vlan! De toute façon, je n’avais pas l’énergie de de continuer cette quête incessante. En  plus, il y a une centaine d’églises à Winnipeg…juste pour vous donner une idée.


L’isolement est l’une des tactiques du diable pour dérober notre joie, tuer l’appel de Dieu dans notre vie et détruire notre destinée. Je n’exagère pas quand je dis qu’ici, des chrétiens sont allés à l’église - pendant 10, 20, 30 et 40 ans et plus - sans jamais apprendre sur le ministère de l’Esprit Saint.


Oui quelque chose ne tourne pas rond. Pourquoi? Parce que ces croyants ne lisent pas leur Bible. À plus forte raison, l’étudier! Ils pensent que tout le travail revient au pasteur. Comme si le pasteur avait une relation privilégiée avec Dieu. Et je ne parle même pas de la discipline du jeûne et de la prière individuelle/collective. Affaire à suivre...


Mais bonne nouvelle! Le pasteur de l’église que je fréquente actuellement (depuis 4 ans) vient de commencer une série sur le ministère du Saint-Esprit. Finalement le Seigneur a entendu mes prières. J’étais tellement inquiète pour la santé spirituelle de notre assemblée.

As-tu rencontré ce même type de frustration où l’enseignement à l’église ne t’apprenait pas grand-chose? Quelle a été ta réaction? N’hésite pas à laisser ton commentaire. Merci!

No comments:

Post a Comment